Voiture électrique & Voiture hybride

Lille Paris en Smart électrique ou les aventures d’un néophyte de la voiture électrique.

Pourquoi cette idée du Lille Paris en Smart électrique ?

Peut-être vous demanderez-vous avant de lire ce qui suit pourquoi j’ai tenté l’aventure de faire le trajet Lille-Paris dans une petite voiture électrique ?

La réponse est bassement économique : J’ai acheté une Smart électrique d’occasion dans le Nord, pour remplacer ma vieille Smart thermique à Paris.

smart électrique

Durée de lecture estimée: 11 minutes

Pas par conviction, je ne me suis pas converti à l’électricité qui comporte toujours de mon point de vue autant de tares, mais parce que, pour le coup, en faisant 3 à 4000 kms par an en ville, cette voiture peut parfaitement être alimentée par des centrales nucléaires et ses batteries sont relativement petites, donc peu polluantes par rapport aux packs monstrueux de certaines berlines électriques. Donc décision économique et pratique avant tout.

Les raisons du choix entre transporteur et trajet par la route :

Le problème était très simple : Faire parcourir les 230 kms qui séparent Lille et Paris à une (toute) petite voiture qui n’a pas été conçue pour ça.

J’ai d’abord étudié l’option transporteur, résultat : trop cher. Je laisse donc de côté.

Je prends donc la décision de faire le trajet en me disant qu’avec 160 kms d’autonomie affichée, et donc avec un seul stop recharge, ce sera facile.

Par sécurité j’ai simulé l’autonomie réelle, en prenant en compte la typologie de voies utilisée (autoroute, routes, ville), l’usage ou non de la climatisation et du chauffage, la météo (température extérieure et vent) et relief (dénivelés) sur un excellent outil en ligne : Automobile Propre https://www.automobile-propre.com/simulateur-autonomie-voiture-electrique/

SIMULATEUR AUTONOMIE VOITURE ELECTRIQUE

J’invite d’ailleurs tout candidat acheteur de V.E. à visiter ce site avant de prendre sa décision. Des surprises l’y attendent. Et elles ne sont pas souvent positives…

L’outil me prévient que le kilométrage potentiel maximum de ma voiture (et que Smart communique) n’est pas du tout celui que j’imaginais si mon usage est très orienté sur un parcours autoroutier (ou routier).

La planification est donc essentielle lorsque vous roulez à l’électrique.

En VE, pas de place à l’improvisation. Il faut tout prévoir. Fini les voyages à l’instinct. Les envies d’aller voir « là-bas » à 25 kms s’il y a une jolie vue. Tout doit être évalué.

Pour prendre en compte les données fournies par le site et comme je suis prudent, je planifie un stop juste après le départ de Lille. A environ 15 kms au sud, à Seclin, le long de l’A1 afin de mettre le niveau de charge au maximum.

Et un autre stop vers la mi-parcours, aux alentours de Roye où de nombreuses stations de recharge sont indiquées sur les applications dédiées à la recharge des VE.

Je me suis habillé comme pour aller faire du ski (à part les chaussures) car pour éviter d’affecter le potentiel réduit de ma Smart électrique, je roulerai tout le long de la route sans chauffage !

Le début du road trip, prévoyant.

Me voilà donc parti par un frais matin de mars ; température extérieure environ 7 degrés.

1ère surprise, avec cette fraîcheur l’autonomie de la voiture prend une « décote » d’une vingtaine de kilomètres … Ça fait beaucoup sur une autonomie déjà réduite …

tableau de bord 1
tableau de bord 2

Bon, ce n’est pas grave, je m’arrête de toutes les façons à Seclin pour recharger et travailler le temps que la batterie de ma Smart électrique reprenne toute sa capacité.

Et comme la température va remonter grâce au beau soleil de ce matin-là (enfin je l’espère), plus de réduction d’autonomie.

Une précision à ce stade, j’avais décidé d’atteindre un score de conduite « verte » excellent, c’est-à-dire au-dessus de 80%. Ce qui veut dire que la conduite est très efficace en termes de consommation électrique. J’ai atteint Paris avec un score de 81%. Pas mal non ?

Mais pour autant, cela ne m’a pas beaucoup aidé.

Je recharge la voiture chez « les occasions Norauto » qui m’ont très gentiment accueilli et mis un bureau à disposition pour que je puisse travailler pendant la charge.

parking les occasions norauto

Lorsque le niveau est de nouveau à 100% je reprends la route.

tableau de bord 3

Et là, nouvelle (mauvaise) surprise, l’autonomie reste bien en dessous des 160 kms théoriques. La température peut-être, qui est toujours assez fraîche.

En roulant entre 90 et 100 kms/h, le plus souvent possible dans le sillage de gros camions qui m’aspirent je pense pouvoir atteindre la région de Roye tranquillement.

Et bien non. Je dois me résoudre à sortir de l’A1 pour me rendre à la station de charge indiquée comme active sur l’application IZIVIA de EDF.

Le point est proche de l’A1, à Chaulnes (Somme), environ 20 kms de Roye. Donc je ne prends pas de risques et je décide de faire ce stop intermédiaire un peu plus tôt que prévu.

2ème arrêt : Chaulnes. Les 2 bornes en panne.

Arrivé sur place, la borne est libre, au vert, mais elle refuse de démarrer la charge.

J’appelle l’assistance et une personne, très serviable au demeurant, me confirme qu’en fait la borne est HS et que je ne peux pas effectuer la charge.

Dans la foulée elle modifie d’ailleurs le statut de la borne sur l’application. Pour info, 10 jours après elles est toujours indiquée HS …

tableau de bord 4

Mauvaise nouvelle lorsqu’il vous reste seulement 35 kms d’autonomie théorique affichée …

Un dénivelé, un peu de vent, tout participe à réduire cette autonomie, ce qui rajoute un peu de stress.

Avec l’aide de la téléopératrice du service support je trouve une autre station disponible à environ 12 kms.

Toujours dans la pampa picarde. Et en traversant ses forets d’éoliennes qui sont normalement destinées à produire de l’électricité « verte ». Personnellement je trouve ça très laid !

Tableau de bord 5

3ème arrêt du Lille Paris :  Le Mesnil Saint-Nicaise

Bonne nouvelle cette borne fonctionne.

C’est une borne 3 KW donc je vais en avoir pour un bon moment, mais j’ai décidé d’être patient et j’ai avec moi toutes mes affaires de travail. Donc ce sera télétravail dans la voiture. Temps de charge annoncé, environ 3 heures !

tableau de bord 6

Pour le déjeuner par contre c’est raté, manque de chance, le bistrot de l’autre côté de la rue ne vend que des cigarettes et sert des bières à des habitants locaux qui sont agglutinés au bar sans masques … C’est peut-être comme ça que se créent les clusters de la région ?

1er arrêt recharge

J’attends 1H20 environ pour recharger de quoi aller jusqu’à la station Total qui est indiquée sur l’A1 et qui me permettra de recharger assez pour rejoindre Lille à Paris.

Et je règle une très modeste facture de 1,95€ au réseau Freshmile.

Et me voilà reparti avec 70 kms d’autonomie.

tableau de bord smart électrique
facture 1

4ème arrêt. L’arnaque Total (et totale).

La seule station de recharge située sur l’A1 se situe à Resson Est, dans le sens Paris-Lille.

Et qui nécessite donc de sortir de l’autoroute, pour y ré-entrer en allant vers le Nord ( !). Et après la charge, pour en ressortir et y ré-ré-entrer mais dans la bonne direction (Paris).

Avant il y avait une autre station dans le bon sens, mais la disparition du réseau Cori-Door rend les bornes qui s’y trouvent inutilisables.

2e arrêt recharge total

Donc, me voilà devant cette magnifique station de recharge avec ses bornes de tous types et toutes puissances.

Je me précipite, afin de ne pas perdre plus de temps, pour recharger ma Smart.

Et là surprise, un panneau vous informe que la facturation au KW est remplacée par une facturation au temps de chargement. Pour moi et ma petite voiture c’est 0,4 € de la minute. Pour les grosses voitures avec une capacité de charge accélérée c’est 0,65 / minute !

Bienvenue chez total

Rapide calcul en jetant un œil sur l’autonomie dont j’ai besoin pour rentrer chez moi à Paris, et retrouver ma borne à moi, plus une petite marge de sécurité en cas de bouchons ou de détours à faire, il va me falloir environ 2 heures et demie … Soit 150 minutes. A 40 centimes. Budget à prévoir : 60 Euros !!!!!

Comment décrire le sentiment de frustration. Piégé ! Je suis dans cette station, je vais donc devoir payer.

Voici ce que j’ai réellement déboursé : 57,2 € pour une autonomie récupérée de 115 kms, moins les 30 que j’avais en arrivant, donc un gain de 80 kms. Soit un coût / km d’environ 70 cts du km. Plus cher qu’une voiture essence. En gros l’équivalent d’une voiture thermique qui consomme 30 L aux 100 kms !

facture 2
tableau de bord smart électrique

Je reprends la route, en ruminant ma colère, mais heureux de me diriger vers une ville où la Smart va connaître son véritable usage, sans contraintes et surtout sans les stations de recharge en panne ou à des prix déments.

J’atteindrai ma destination un peu avant 18 :00, soit près de 10 heures après avoir quitté Lille ! Ouf, en plus j’ai respecté le couvre-feu.

tableau de bord smart électrique

Conclusion du Lille Paris en Smart électrique:

Expérience frustrante mais intéressante qui m’a montré les lacunes énormes de la solution électrique.

Pas tant sur le plan technologique qui aujourd’hui est plutôt au point, ni sur celui de l’impact environnemental qui est évidement positif en ville, mais sur celui de la fonctionnalité hors milieu urbain.

Même si le modèle de voiture n’était pas vraiment adapté (pour ne pas dire pas du tout), je crois que la lubie qui consiste à faire rouler des millions de voitures électriques en France dans un délai extrêmement court est juste irréaliste et surtout irréalisable.

Les infrastructures ne seront jamais disponibles dans les temps annoncés et les 100.000 bornes promises ne seront pas fonctionnelles avant un moment.

Et je ne vous parle pas des files d’attente qui se feront devant ces bornes, lors des grandes migrations saisonnières.

Et quand je relis ces papiers sur les annonces du gouvernement et de Pompili sur ce sujet je reste pour le moins dubitatif ! Il y aurait 30.000 bornes actuellement sur le territoire, dont 5 à10% seraient hors service, il en manque donc au moins 70.000 …

objectif 100000 bornes electriques

Évolution du nombre de bornes en France. Pour arriver au nombre de 100.000 à la fin de l’année il faudrait multiplier le parc par 3,5 ! Utopique ? Non, irréaliste.

evolution du nombre de bornes